noscapsaventures.com

Aller au contenu

Menu principal :

Récits > AFRIQUE > Namibie 2011

"The return"
28 novembre



La sortie d’Etosha rime avec route goudronnée. Il faut avouer que c’est un petit moment de plaisir de retrouver enfin une route qui ne vous secoue pas dans tous les sens… et de trouver enfin une onde radio sur le poste du 4x4. Evidemment le long de cette route, nous trouvons des petites villes toutes équipées, dont Tsumeb avec internet. C’est une ville minière riche. Ca nous change du bush. Pour "fêter" le retour au monde moderne, nous déjeunons dans un fast food local le Wimpy d’un burger et d’un wrap…. hummmm

Heureusement que nous n’étions pas sur une piste quand l’orage a éclaté. Le ciel s’est

Sur la route du Léopard

Les étapes :
Du Nord en direction de la capitale

  • Météorite - la plus grosse du monde

  • Centre de protection AfriCat - des félins


La boucle est bouclée




obscurci rapidement et il est tombé des trombes d’eau d’un coup.

Il ne se passera rien d’autres de bien spécial cette fin de journée là. Le campsite ou nous dormons est désert, le lodge vide.


"Météorite"
29 novembre


Nous n’avons pas passé la nuit si seuls … nous avons la surprise vers 22h30 d’entendre une voiture arriver, des portes claquer, des gens parler … et même des enfants. Sous nos yeux, plusieurs familles de bushmen s’installent sous le haut vent de "la bush kitchen", ils sortent les matelas, les couvertures, nous entendons des bruits de gamelles. Ils mangent et se couchent là, à quelques mètres de notre tente. Mais ce que c’est que ce trafic ?

Le matin, nous nous rendons compte qu’ils sont avec 2 blancs et 2 pick up. Ils plient bagages et s’en vont… bizarre. Nous n’aurons pas d’explications.

Finalement ceci nous aura permis de voir quelques bushmen car depuis ce lodge, il était possible que nous partions voir un village à 80km
de là. Mais franchement, après l’orage et les 200 km, nous n’avions plus envie de bouger. Alors, en quelques sortes, ils sont venus à nous !


Nous faisons un petit détour pour voir la Plus Grosse Météorite du Monde. En fait, c’est un gros cailloux ferreux,

il faut faire preuve d’imagination pour voir ces 54 tonnes tomber sur terre dans un énorme fracas il y a 80 000 ans.

Nous traversons des petites villes bien organisées et bien équipées, nous sentons que nous nous rapprochons de la capitale, et que nous nous éloignons de l’authenticité et de la wildlife.  

"Cheetahs and leopards"


Notre ultime nuit dans la vie sauvage a lieu dans un centre de rééducation et de protection des félins, Okonjima Africat. Le cadre est splendide, les couleurs, les paysages sont de toute beauté.

Après l’orage de l’après-midi, nous partons enfin pour ce moment tant attendu … depuis le premier jour dans ce pays, Sandrine y pense avec impatience et Luc le redoute : aller à la rencontre de ces gros chats en toute liberté.

Nous sommes accompagnés de 2 guides qui nous conduisent dans leur jeep 12 personnes avec seulement 2 réunionnais très sympas qui commencent leur voyage, eux (alors que nous vous rappelons que c’est la fin pour nous). Mais quel final ! Nous assistons au diner d’un magnifique léopard de 16 ans, d’un coup il a surgit dans notre champs de vision, il nous semble immense, svelte, rapide. Il est de toute beauté, nous en avons le souffle coupé.
Il évolue sous nos yeux, sautant sur une branche d’arbre pour manger sa viande, les mêmes attitudes qu’un chat, à se lécher les babines et les pates (ses grosses
patounes). Nous croisons

ses yeux clairs, il a un pelage impeccable, on dirait qu’il sort de chez le toiletteur… Après l’avoir observé et puis observé, dés qu’il a fini son repas, il repart. Spectacle terminé.

On remonte dans notre super jeep pour cette fois chercher une bande de frères et sœurs guépards cachés dans leurs 22 hectares de territoire. C’est notre jour de chance, nous voyons des traces toutes fraîches dans la terre rouge ramolli par la pluie. Il suffit de suivre sa piste. Une fois devant, nous le cherchons encore longtemps du regard avant d’arriver enfin à le voir. Il est couché sous les arbustes dans l’herbe. Il reste là, il nous jette un œil puis il se retourne et nous tourne le dos. Il nous ignore. Il est plus petit que le léopard et aussi beaucoup moins nerveux !



Quelle merveilleuse journée.


Nous rentrons faire notre dernier braai avec un gros feu de bois, un T-bone de 480g et tous les légumes qui nous restent. C’est la fête, on finit les bouteilles de vin excellent d’Afrique du Sud devant notre feu de camps. Tout va bien

"Fin du spectacle"
30 novembre


Ce matin nous trainons : le réveil a sonné plus tard, nous prenons le petit déj en regardant la nature devant nous, et puis nous avons rangé le 4x4, et puis nous avons passé les rayures faites lors de la chasse au Rhino au dentifrice (voir rubrique de Luc). Tout était près mais nous avons eu envie de monter en haut d’un point de vue juste derrière nous, histoire de voir encore la savane.

Ceci fait, nous nous disons que nous pourrions voir la piscine du camp. … hey trop géniale ! Mais à 9h du mat c’est un peu tot pour se jeter
dans l’eau fraiche.




On ne peut pas rester cet après-midi ? Comme c’est sur notre piste, nous tentons d’aller voir nos voisins réunionnais, Anne et Salim. C’est avec plaisir que nous bavardons avec eux un bon moment.

Il faut se rendre à l’évidence, nous n’avons pas envie de retourner à la vie moderne, à la ville et donc nous rapprocher un peu plus de l’aéroport. Le rideau tombe.

Le remise du 4x4 se passe sans problème, et nous finissons la journée à nous relaxer à WINDHOEK à Olive Grove lodge de charme. C'est un vrai plaisir de trouver des draps et des serviettes qui sentent bons.

@copyright noscapsaventures All rights reserved 2017
Retourner au contenu | Retourner au menu