noscapsaventures.com

Aller au contenu

Menu principal :

Récits > AMERIQUE > Chili 2015

CHILI - ARGENTINE
________________________________


Nos préférences

Du Nord au Sud, nous avons tout aimé ! Il n'y a pas rien à enlever. Après coup, nous nous disons que nous aurions pu faire certaine visite différemment, alors voici nos conseils :





Itinéraire

Carte du Chili et Argentine avec le tracé de notre parcours.


Valparaiso *** 
A faire absolument. On nous met en garde des pickpockets, il faut effectivement rester vigilent mais inutile d'être paranoïaque.

Traversée par Chile Chico (Chili) pour l'Argentine
Prévoir 2 jours pour passer de Coyhaique à El Chalten ou El Calafate car il n'y a pas de correspondance entre les différents bus. Obligé de dormir à Chile Chico et attendre toute la journée à Los Antiguos pour repartir le soir et voyager de nuit.

Santiago du Chili**
Ne tentez pas les voleurs mais pas de sentiments d'insécurité là aussi. 

Parc Pan de Azucar *** 
Absolument fabuleux de camper face à la mer. Prévoir quand même un stock de provisions et d'eau. Possibilité d'y aller en taxi depuis Chañaral mais le plus difficile reste à trouver un retour. Nous avons eu de la chance. 
Le mieux est d'avoir une voiture pour s'assurer l'aller-retour, remplir le coffre de victuailles et permet d'aller sur les points de départ de plusieurs randonnées. 
Location de voitures à partir de Copiapo.
Fin 2015 la route pour la randonnée Las Lomitas (à 30km) est coupée à cause des inondations de début 2015.

Belle randonnée*** : à faire au départ du bureau d'information de la Conaf, juste derrière, il faut suivre le chemin de cailloux. Durée : environ 4h-5h. Une boucle jusqu'au petit Mirador.

Pucon***
Plus sympa que Villarica. Il y a de très belles randonnées à faire. Choisir un hébergement avec une cuisine à disposition permet de faire des économies, les resto sont au même tarif que chez nous.
Nous conseillons le parc de Huerquehue même si nous ne l'avons pas fait et une seule terme à faire, celles de Geometricas***
L'agence Aguaventura  est très pro, bien équipée et accueillante. Nous avons fait le volcan Quétrupillan avec eux. Le seul reproche, la difficulté des rando est minimisée.

Eviter l'excursion les Ojos del Caburgua (les bords du lac est en travaux) avec les cascades Huepil et les termes Quimey-Co. 

Le parc Torres del Paine***
Le parc est magnifique mais la randonnée W est devenue une folie ! Trop de monde sur le parcours. 
Il y a le parcours des pauvres (avec sac à dos chargé à bloc, tente, ravitaillement) et celui des riches (qui ont le moyen de se payer les gites et le couvert). Les prix sont exagérés.

Incontournables : 
  • la rando jusqu'au Torres del Paine. C'est la plus difficile.
  • la traversée en catamaran sur le lac Pehoé, vue magnifique.
Une bonne solution consiste à louer une voiture pour être autonome dans le parc et en profiter pleinement sans faire obligatoirement le W.

Des amis ont fait l'excursion d'observation du puma sur 5 jours. Ils ont été ravis mais c'est un budget !

El Chalten***
Les étoiles sont pour la randonnée de 3 jours en autonomie sur les chemins du Fitz Roy et du Mont Torres, plus que pour le village de El Chalten monté de toute pièce autour du tourisme. Nous regrettons de ne pas avoir fait la sortie à cheval avec El Relincho. La météo n'était pas en notre faveur. Elle est finalement d'un bon rapport qualité prix par rapport aux autres prestations proposées plus au Sud de la Patagonie.

El Calafate*
Hyper touristique, hyper cher, mais le glacier Perito Moreno est incontournable. Excursion extrêmement couteuse, nous avons pris le bus. Nous conseillons d'étudier d'autres possibilités 
La sortie en bateau jusqu'au glacier a peu d'intérêt.
Vous pouvez aller directement à Torres del Paine depuis El Calafate sans passer par Puerto Natales. Certaines compagnies de bus vendent la correspondance au départ de El Calafate.

Ushuaia*
Marketing à fond sur "la fin du monde" et les pingouins. Tout est extrêmement cher. Belle vue mais peu d'intérêt d'y séjourner, il faut seulement y passer. Les randonnées dans le parc de la Terre de Feu ne semblent pas "casser des barres", c'est plutôt promenade du dimanche. Le prix du bus pour y aller est évidemment exagéré (300p en 2015).
En revanche, la ruta 3 avant d'arriver à Ushuaia est magnifique. Un arrêt à la petite ville de Tolhuin permet de profiter du superbe lac Fagnano**

Punto Arenas**
Une vraie grande ville presque européenne. Il y a des monuments à visiter et il est agréable de s'y promener. Une pause s'impose.
L'excursion en bus pour l'ile Magdalena des pingouins de Magellan est abusive. Essayer d'y aller en stop ou de louer une voiture à plusieurs. 

Ile de Chiloé**
Nos meilleurs souvenirs sont surtout gastronomiques. Le meilleur rapport qualité prix pour le merlus ou le saumon frits et ceviches au marché de Castro.
Le parc national à l’entrée de Cucao. C'est surtout pour les promeneurs du dimanche, plutôt déçus
Visite des pingouins : à savoir que si la mer est agitée, les bateaux ne sortent pas mais on vous vend quand même l'excursion en bus ! 
L'autostop fonctionne très bien sur l'ile

San Pedro d'Atacama***
Les excursions coutent chères mais elles sont vraiment à faire. Au moins celles que nous avons choisis "Lagunas Miscanti y Miniques"  et "les geysers de Tatio"
Excursion sur 4 jours pour la Bolivie (lagunes, geysers et desert d'Uyuni). Il parait que le programme est très condensé, manque de confort et très fatigant (entassés dans le 4x4, pas de temps de pause)
Une solution possible pour être autonome et ne pas payer des frais d'hébergement, louer un van Wicked. Ils sont joliment décorés et il y a une agence à San Pedro. Nous en avons vu un jusqu'à Tatio. 
avec www.wickedsouthamerica.com. 
Sinon nous avons une très bonne adresse d'hébergement, voir dans le 
chapitre suivant.
 
Les vallées de la Luna et de la Muerte sont à faire en autonomie, à vélo si vous êtes sportifs, avec votre véhicule si vous en avez loué un.
 
La vue depuis Quitor et sa vallée verdoyante sont aussi très agréables. En revanche, les ruines en soit n'ont rien d'exceptionnelles pour des néophytes comme nous.

La terre de feu chilienne
Déserte, venteuse, paysage à voir**. Les pistes sont en cours de bétonnage.
Si vous avez une voiture depuis Punto Arenas, poussez jusqu'aux pingouins royaux*** en terre de feu. En partant tôt, c'est faisable en aller-retour dans la journée. Le site est très peu indiqué. A la Cruz (croisement), il faut continuer tout droit. A la prochaine intersection, prendre à droite (la mer doit être à votre gauche).

Puerto Varas**
C’est un bon point de départ pour Petrohué, surtout à mi-saison, car les équipements ne sont pas encore ouverts à côté du lac Todos los Santos. Il y a un bus pour faire l’aller-retour, ou une longue piste cyclable (très longue). Toute une structure touristique est en place à l’entrée de la cascade de Petrohué. Il est possible d’y louer des vélos pour aller jusqu’au lac… pourquoi pas, la route est une jolie piste le long de la rivière.

Puerto Natales**
C'est une petite ville portuaire encore dans son "jus". A l'arrivée ça peut choquer mais finalement nous avons bien aimé son coté encore authentique. Nous avons eu des difficultés pour trouver un agréable hébergement, même en voulant réserver 3 jours à l'avance.
Pas de soucis pour l'accès au parc Torres del Paine, les horaires de bus correspondent aux horaires des navettes et de catamaran dans le parc.

Rio Grande
 
Circuler, y a rien à voir et c'est hors de prix ! C'est une grande ville moderne, enrichie par les puits de pétrole

Puerto Montt*
Nous n’avons vu que le quartier du port Angelmo (excentré). Dommage que les restaurants du marché soient devenus hyper touristiques.

San Sébastian
Passage de la frontière Chili/Argentine
Apparait comme une petite ville ou un village sur la carte routière, mais c'est simplement un hameau avec un motel glauque et une auberge glaciale. A 14km de l'autre coté de la frontière, pas plus de structures d'accueil.

CHILI - ARGENTINE
________________________________


Hebergements

Auberge, chez l'habitant, hotel, camping ...

CHILI - ARGENTINE
________________________________


Transport


Le Bus
Normal ou pour les voyages de nuit en semi-couchette (Semi-cama) ou plus confortable, plus large (Cama) mais toujours pas couchette comme au Vietnam.
 
On s'est amusé à faire un petit rapport sur les prix pratiqués :
Chili            : 1h de bus = 1€
Argentine : 1h de bus = 8€
Sinon dans une même gare routière, les différentes compagnies pratiquent les mêmes prix (à 1€ prés). En revanche, c'est bien pratique de les avoir tous au même endroit pour choisir votre heure de départ. Elles se partagent les journées ou les jours de semaines en général. 
 
il y a un bon réseau et de grandes gares routières pour desservir le pays. 
De Pucon à Puerto Varas, il n'y avait que 2 bus par jour, le matin à 8h (déjà complet) le suivant vers 16h (bloc l'après-midi). Une autre option que les compagnies de bus ne pensent pas à proposer :  via Valdivia (bord de mer) qui est bcp mieux desservie.
 
Plus on descend en Patagonie et moins il y a de bus (parfois pas tous les jours).
Coté  Argentin, au sud de Bariloche, jusqu'à El Chalten il y a un petit "no bus land". Une seule compagnie, une fois par jour. Les correspondances avec les lignes du Chili ne sont pas forcement au point. Par exemple :
Pour le passage Coyhaique - traversée du lac en bateau - Chile Chico / frontière / Los Antiguos et la Ruta 40 jusqu'à El Chalten ou El Calafate : il nous a fallu 2 jours ! 
Arrivée à Coyhaique le matin (par bateau depuis Puerto Montt) vers 10h, le bus pour Chile Chico n'était qu'à 16h. La carretera Australe à ce niveau est vraiment magnifique ! L'enchainement avec le bac se fait parfaitement. Mais nous arrivons de nuit à Chile Chico (vers 22h).
Le lendemain le bus pour Los Antiguos (agence sur la route principale à coté d'un supermarché) est à 10h. Arrivée vers 11h. Il y a une très belle gare routière mais très peu de bus. Le seul bus pour El Chalten et El Calafate ne part qu'à 20h (et c'est un bus normal, même pas semi-cama !) Il arrive à 7h le lendemain à El Chalten.

L'avion
Il est très utile pour racourcir les distances et éviter des 12h et même 24h de bus. 
L'idéal est de réserver votre billet depuis le Chili ou l'Argentine pour avoir un meilleur prix. Il y a des offres 1 ou 2 semaines avant le départ. En dernière minute, c'est plus difficile.
le mieux est d'acheter le billet dans une agence.
Parfois, le prix de l'avion est à peine plus cher que celui du bus (côté Argentin)... à méditer !

Les plus belles routes
- la fameuse Carretera Australe, coté Chili
- de Puerto Natales au Parc Torres del Paine
- la Ruta 40, coté Argentine
- la Terre de feu chilienne
- la Terre de feu argentine, Ruta 3 avant Ushuaia.

L'autostop
ça marche plutôt bien, la difficulté reste que les voitures sont parfois rares et la concurrence est rude est été parait-il !
Il peut y avoir des difficultés au passage de frontières car les conducteurs doivent déclarer le nombre de passagers dans leur voiture. L'astuce consiste à descendre avant le poste frontière pour passer en tant que piéton, et négocier avec le conducteur pour qu'il vous reprenne qq mètres + loin.
 
Nous l'avons fait pour vous :
- sur l'ile de Chiloé, en retour de la visite des Pingouins
- en Terre de feu pour le passage de la frontière Chili / Argentine

Nos amis saisonniers Claire et Yoan rencontrés lors de la croisière de Puerto


Montt jusqu'à Puerto Chacabuco l'ont fait aussi devant nos yeux. Impatients de partir (et c'est vrai que l'attente du bus était longue) alors ils ont taillé la route de Coyhaique jusqu'à l'embarcadère du lac Gl Carrera puis de Chile Chico jusqu'à Los Antiguos.
 
L'expérience a été évidemment intéressante pour eux, et parfois riche (ou payante) en rencontres mais nous nous sommes plusieurs fois rejoins et finalement nous sommes tous arrivés à la même heure. On peut dire quand même que c'est une belle performance.

@copyright noscapsaventures All rights reserved 2017
Retourner au contenu | Retourner au menu