noscapsaventures.com

Aller au contenu

Menu principal :

Récits > ASIE > Philippines 2017

LES PHILIPPINES

________________________________

Manille
capitale



 
Deux jours entiers dans un Manille pluvieux, à rester courber des heures dans les jeepneys avec un mouchoir sur le nez.
 
Nous avons sacrément bien occupé notre temps !
Au premier abord ça ne fait pas rêver mais de toute façon Manille n'a pas cette vocation. C'est surtout une grosse ville en pleine expansion où les quartiers tout neufs sont construits sur la mer avec des zones commerciales immenses. Les vieux quartiers sont quant à eux saturés par la circulation, avec des jardins défraichis, un zoo qui fait peur vu de l'extérieur, où la misère côtoie le luxe. C'est le cas du quartier Malate où nous nous sommes installés. « Hotel Manila » comme chante Bernard Lavilliers Notre hôtel bien propre s'affiche sans complexe à côté des bars à filles, karaoké et des baraques des conducteurs de tricycles à pédales.
 
A peine arrivés, nous avions 2 missions :
 
1/ Passer au bureau de l'immigration pour faire prolonger notre visa de 30 jours. Ce qui nous a permis de traverser le quartier intramuros qui a un certain charme de l'ancien, il faut bien le dire, et marcher sur les remparts qui l'entourent permet de prendre de la hauteur. Nous avons vu aussi la lenteur du système administratif, plus de 2h d'attente et 60 par personne. Nous ne nous attendions pas à payer si cher. Et boom, un petit coup derrière la tête, "welcome and thanks to stay in our country !" Ah oui parce qu'ils parlent quasiment tous l'anglais en plus de leur langue locale, nous allons faire des progrès, enfin j’espère.
 
2/ Pendant cette longue attente j'ai eu la désagréable surprise de constater que ma liseuse qui contenait tous mes livres pour la plage, un dico d’anglais justement, et surtout le guide Lonely, était cassée. Malheur !
Il ne restait plus qu'à en acheter une autre .... Difficile à trouver ici. On a fait les centres commerciaux SM et le Mall Asia, et finalement National Book Store. On a pris les jeepneys dans un sens puis dans l'autre, on a affronté les bouchons, la pluie et la chaleur. En fait, le jeepney est le bus local, c’est l'avant d'une jeep rallongée par 2 rangées de banc face à face. Il faut "marcher" plié en 2 dedans pour aller s'asseoir, collé à son voisin, on entasse 16 pers. à l'intérieur. Comme il n'y a pas de fenêtres mais seulement des ouvertures sur le haut (c'est la clim naturelle !) on respire allégrement les pots d'échappement sans vraiment voir où l'on va. Un vrai plaisir. Alors on a testé aussi le métro tout beau tout neuf mais évidemment bondé lui aussi. Peu importe, mission accomplie, liseuse trouvée, il restera à charger pendant des heures via un wifi hésitant tous les livres.
Donc nous ne pouvons pas dire que nous avons vraiment passé du temps à visiter Manille mais nous aurons vécu comme les manilliens.

Notre avion pour l'ile de Palawan aura 1h de retard, normal aux Philippines, faut pas s'inquiéter. Et il faut encore moins s'énerver quand le van (450p) de l'aéroport à Puerto Princesa, certifie que l'on part tout de suite mais qu'en réalité il attend de se remplir. 1h30 plus tard, nous partirons enfin pour 5h de trajet en sautillant sur la route bétonnée jusqu'à El Nido. Voyage long mais le paysage est magnifique, forêt tropicale, rizières, et petits villages font passer le temps et oublier les secousses.

- - - - - - - - - - - - -
Un mois 1/2 plus tard

La boucle est bouclée, après avoir voyagé d'ile en ile, retour à Manille avant de rentrer en France. Nous avons préféré assurer en revenant un jour avant notre vol, les transports étant assez aléatoires et dépendant de la météo.

Changement de quartier par rapport à notre arrivée pour le nouveau quartier de Makati, centre d'affaires et gratte-ciel. Fin de voyage en beauté dans un hôtel haut de gamme avec piscine sur le toit. La vue sur les building est superbe. Comment revenir en douceur à notre civilisation. En allant aussi dans un restaurant avec un buffet immense et toutes les spécialités asiatiques et même européennes. Le Niu Wiking est chic et choc, fabuleux. Nous n'en croyons pas nos yeux et nos estomacs explosent.

Nous quittons les Philippines avec regrets et la promesse de revenir. Nous retiendrons d'abord la gentillesse des Philippins, puis la beauté des paysages et des fonds marins. Les Philippines s'ouvrent au tourisme alors il reste de nombreuses zones hors des sentiers battus. L'idée de les explorer fera peut-être l'objet d'un prochain voyage... Mais avant ça, découvrons cette pépite avec vous.


BlogNoscaps: Laissez vos commentaires
6 Commentaires

Jérémy
2017-02-13 17:22:36
Le métro est vraiment bien?
Sandrine et luc
2017-02-11 12:56:01
@Christelle : mon dieu c'est du vécu ! Merci pour ce témoignage. Mais il me semble qu'à notre passage, la ville a bcp moins d'agression. En même temps, avec leur nouveau président tolérance zéro, les voyous ont intérêt à bien se tenir
Christelle
2017-02-06 15:18:33
Votre description de Manille me rappelle mes 2 et 1 jours passés sur place. Brrr, j'ai vu une femme se faire arracher le lobe d'oreille pour une boucle d'oreille dans un de ces bouchons et moi même, j'ai été menacée dans une calèche en faisant le tour du quartier historique. Je me suis toujours dis qu'il faudrait que je mette "a fait Manille seule" sur mon CV pour montrer que je suis "presque" une warrior! Bon voyage!!!
Sandrine et Luc
2017-01-31 12:14:42
@Robbi : certo che gli piacerebbe il calore della piaggia 😉
Roberto e Rosella
2017-01-30 18:48:17
E' invidiosa pure Pippi!
Roberto e Rosella
2017-01-30 11:19:37
Ma siete sempre in giro! Buon viaggio!!! :)









ECRIT PAR  SANDRINE
JANVIER 2017

@copyright noscapsaventures All rights reserved 2017
Retourner au contenu | Retourner au menu