noscapsaventures.com

Aller au contenu

Menu principal :

Récits > ASIE > Philippines 2017

LES PHILIPPINES

________________________________

Ile de Palawan

le paradis du tourisme


 
 
 
L'ile de Palawan est tout en longueur. Nous sommes installés tout au nord, en face de l'archipel de Bacuit, au village de El Nido, qui ressemble à un énorme bazar d'hôtels et de resto. Mais ce qui est agréable c'est que ça reste encore très artisanal. C'est délicat d'arriver sans réservation, nous avons finalement trouvé, en changeant plusieurs fois, un logement face à la mer dans une petite cabane au confort très sommaire (eau froide, ventilo et basta) mais si nous souhaitions + haut de gamme c'était tout fully book !
 
Enfin les jours s'écoulent tranquillement selon le rythme de la météo assez capricieuse. On a pu rapidement faire une sortie en plongée sous-marine. C'est surtout l'objectif de ces vacances. Après avoir passé le niveau 1 à St Raphael, il nous tardait de voir d'autres fonds que ceux de la méditerranée. 3 plongées dès la première sortie !

C'est beaucoup mais il y a tellement de sites à voir. En plus nous avons de la chance, la visibilité est encore bonne, le plancton qui arrive d'habitude en janvier est en retard. Alors malgré un ciel couvert, notre plongée sera riche en découverte lione fish, banc de poissons jaunes, barracuda, némo et toute sa bande, et le clou du spectacle comme pour clôturer la dernière plongée, la plus vieille tortue (+ 100 ans) du bassin, elle est énorme. Si j’étais plutôt inquiète de me jeter dans le grand bain à la première sortie, avec l’accompagnement de David et la formation d’un tout petit groupe m’a permis de prendre confiance et finalement de me jeter allègrement à l’eau détendeur en bouche. Nous avons plongé entre 15 et 22 mètres de profondeur dans une mer calme.










ECRIT PAR  SANDRINE
JANVIER 2017


Nous nous laissons bercé (et un peu hypnotisé) par la vie facile, petit déj face à la mer, plage, resto. La plage de El Nido n'est pas vraiment baignable mais on peut rapidement atteindre la magnifique plage de Las Cabanas en triporteur. Longue bande de sable blanc sous les cocotiers, vue sur les rochers de Bacuit (un peu à la manière de la Baie d'Along au VietNam) et la possibilité d'une longue balade solitaire le long de la côte. Les autres jours, c'est surtout en scooter puis moto que nous irons explorer l'arrière-pays jusqu'à des plages encore sauvages et des villages authentiques. Ces escapades nous font découvrir un paysage de rizières avec des philippins tout sourires qui nous saluent spontanément. C'est tout une autre ambiance que El Nido. Les buffalos sont tranquilles dans les champs avec leur petites aigrettes blanches de compagnie, nous croisons des charrettes en bois, des cochons en liberté et les enfants nous saluent d’un joyeux "Hello !" alors qu’ils sont sur le chemin de l’école. Ainsi, nous sommes allés jusqu'à la fameuse plage de Nacpan. Immense et magnifique étendue de sable blanc bordée d’une eau turquoise jusqu'à l'heure de l'attaque des flyers (appelés nik nik ici. On va dire qu’ils portent bien leur nom !). Nos conseils, quitter la plage avant 15h pour éviter de se faire manger, c’est du vécu !
 
David (cité déjà précédemment), nous a conseillé la visite d'un village de pêcheurs encore dans son jus, rien à voir avec El Nido et ses environs. Alors, nous prenons une moto tout terrain, car il y a beaucoup de pistes à parcourir et on se lance. Ce sera la plus belle journée passée ici, le trajet est magnifique même s'il semble perdu, loin de tout, entre ornières et cailloux, Luc assure grave la conduite jusqu'au village de Diapila. Nous rendons visite à la famille Anilao, amie de David qui nous reçoit chaleureusement. Comme il est déjà midi, on demande s'il y a un resto pour manger du poisson frais, ça nous semblait l'idéal dans un village de pêcheurs. Et bien non, pas de resto, qq épiceries c'est tout. Alors spontanément JR (le fils) propose d'aller acheter le poisson avec lui et sa famille le cuisinera pour nous. Géniale idée ! Parfait, Luc part faire les courses avec son nouveau pote et moi je fais la connaissance de la famille, il y a d’abord la maman (qui a 9 enfants, dont la dernière de 2 ans qu'elle allaite encore et qu’elle a eu à 45 ans), un de ses fils (JR) avec sa femme (Alowa) et son bébé, le cousin (Diesel), et l'avant dernière des enfants Stella. Nous faisons un méga repas avec un poisson énOrme, 4,7kg nommé Jack fish (au prix d'un poisson portion à El Nido !) du riz et évidemment Rhum coca.


Dans la foulée, Luc leur apprend à faire un ti-punch avec le citron local « calamansi » (qui a un gout de citron doux avec de la clémentine) ce qui délie bien les langues et fait rire tout le monde. Nous les quitterons avec le regret de ne pas y rester la nuit, mais nous avons une plongée le lendemain, il faut rentrer.


 
2 jours qu'il souffle un vent très fort et que les bateaux sont interdits de sortie. Notre plongée est donc annulée. Nous retrouvons alors Delphine et Pascal (des environs de Biarritz) rencontrés qq jours auparavant qui devaient de leur côté partir en bateau pour Coron, mais ils sont aussi coincés là. Nous partons alors tous les 4 en bus "visiter" la ville de Taytay qui est à 1h de trajet. Cette sortie a bien occupé la journée et finalement était plutôt agréable, le fort de Taytay est photogénique alors que la petite ville est bien tranquille sous ses grandes lettres blanches à la Hollywood par rapport à El Nido.
 
La plongée n'était que partie remise et nous avons enfin pu remettre le BCD (prononcé à l'anglaise svp), et cette fois sous le soleil ! C’était également l'occasion de parcourir l'archipel de Bacuit en bateau, et pouvoir admirer les énormes rochers qui semblent flotter au-dessus de l'eau et forme des iles paradisiaques aux plages de sable blanc. Coté plongée il a fallu faire avec l'arrivée du plancton qui a rendu la visibilité très moyenne. Malgré tout, les sites que nous avons vus étaient couverts de jardins de coraux de toutes les couleurs remplis de petits poissons.
 


Le temps est finalement passé très vite, mais il faut découvrir d'autres iles des Philippines. Au programme, l'ile de Cébu et toute la zone des Visayas. Nous avons adoré prendre l'avion depuis le petit aéroport très exotique de El Nido et partir sous les chants des hôtesses palawanaises. Nous vous conseillons vraiment de passer par la compagnie Swift Air.

BlogNoscaps: Laissez vos commentaires
4 Commentaires

Jérémy
2017-02-13 17:31:26
Wouahh
marieke (les3 M)
2017-02-10 00:12:15
Le sourire et la gentillesse des Philippins, c'est vraiment quelque chose ! Vous me (re)faites rêver, sous l'eau comme sur terre !!
elbe
2017-01-28 15:46:13
Je suis toujours très touchée à la vue de tous ces visages d'enfants magnifiques.
La caméra apporte un grand plus pour plonger avec vous.
bises
Calland
2017-01-28 10:24:47
On ne savait plus où vous étiez. C'est vraiment super ! Bravo pour les vidéos et bonne suite pour votre magnifique périple. Bises à vous deux et... "Bonne Année".
@copyright noscapsaventures All rights reserved 2017
Retourner au contenu | Retourner au menu