noscapsaventures.com

Aller au contenu

Menu principal :

Récits > ASIE > Laos 2012

Thailande
De Udon Thani à Phuket


Une fois la mésaventure du passeport achevée, nous passons enfin la frontière Laos/Thailande dans un bus «international» via le pont de l’amitié (qui passe au dessus du Mékong) que nous avons pris à la gare routière de Thakhek.

Souvenez-vous à Vientiane l’échec à la banque Thai. Après cette déception, nous avions repris espoir en renouvelant notre réservation aux iles Similan et repoussé l’échéance de paiement une 3ème fois grâce à l’aide de notre Coco (depuis la France) afin que la date limite de paiement corresponde avec notre présence en Thailande.

"Plus le trajet est court, plus
il prend
du
temps"


L’affaire du passeport nous a fait perdre du temps et nous arrivons à Nakhon Phanom juste à l’heure de fermeture des banques !    Leçon : Plus le trajet est court, plus il prend du temps.

Fort de cette leçon, nous choisissons de partir avant l’aube en bus pour l’aéroport d’ Udon Thani, le vol pour Phuket est seulement à 16h50 mais il faut mieux assurer. C’était une bonne décision, le temps de trajet donné était 5h, nous avons mis presque 7h ! Les bus partent
bien à l’heure mais on ne sait jamais quand ils vont arriver.

Nous avons eu finalement le temps de payer notre réservation à Similan dans la Krung Thai Bank (enfin !!! après tant d’acharnement nous y sommes arrivés) et nous avons fêté ça dans un resto de sushis dans un immense centre commercial.
Cocoricooooo !!!!


____________________________

Phuket
En route pour Khao Lak

Notre
prochaine
zone de "jeu"

Vendredi 30 novembre 2012

Lumières fluos, musiques fortes et rythmées, bars et gogo danseuses, plages surbookées, circulation à sens unique saturée, bienvenue à Phuket !




Tout son intérêt réside dans son aéroport très bien desservi et dans Phuket town point de départ facile en bateau pour les iles. Nous nous y sommes arrêtés 2 nuits/1 jour afin d’organiser la suite de notre voyage et régler quelques affaires.

Toute notre aventure fut de circuler sur la

voix de gauche en scooter dans ce flux de minibus, de 2 roues et de voitures sans se faire accrocher !


Départ à 7h30 pour Khao Lak, à 80km environ, billets achetés la veille, un minibus vient nous chercher devant notre hôtel, on se croit bien parti sauf qu’il nous dépose 10mn plus tard sur le bord d’une highway.

Nous ne sommes pas les seuls chacun allant à des destinations différentes, on nous informe qu’il faut attendre un autre minibus. Il nous charge pour nous déposer lui aussi 15mn plus tard, nous changeons encore une fois pour un bus à 2 étages et nous voilà enfin partis …Quelle organisation mais aussi quelle patience il faut avoir : nous mettrons + de 3h pour arriver à Khao Lak.





Khao Lak
4 jours passent...

dimanche 2 décembre 2012

Comme dans un film, le chauffeur du bus nous laisse là, au bord de la route poussiéreuse en nous disant : ok, ok Bang Niang !
Nous voilà regardants autour de nous dans l’espoir de trouver une indication pouvant nous diriger vers notre guesthouse que nous avions réservé la veille sur le net. En questionnant les locaux nous comprenons que nous avions dépassé de 3 km notre adresse. On monte dans le premier taxi collectif qui nous y dépose.

Une magnifique chambre, d’une vingtaine de m² aux couleurs chaudes avec une salle de bain très propre, enfin une chambre digne de ce nom nous invite à déballer nos
affaires dans de grands placards muraux. Cela peut paraitre bizarre, mais depuis plus d’un mois notre linge est entassé dans nos sacs, sans que nous puissions le sortir car nous ne restions pas plus d’une nuit ou deux, soit la chambre n’avait pas de rangement possible.

Khao Lak s’étend sur plusieurs kilomètres le long de la mer, comme un chapelet de quartiers encadrés par la route principale et la mer, chacun portant le nom de sa plage,


chacun ayant son lot de Resorts grand standing et de petites rues animées par les boutiques, les resto, les bureaux d’information touristique et les guesthouses. L’ambiance est plutôt bonne enfant et tranquille. La plage est quasi déserte, elle est bordée de petites paillottes qui proposent une bonne cuisine et des bains de soleil (gratuitement, du moment que l’on consomme). La journée s’écoule ainsi doucement et ponctuée de milkshake à la banane...

Que dire de plus … du bonheur !

@copyright noscapsaventures All rights reserved 2017
Retourner au contenu | Retourner au menu