noscapsaventures.com

Aller au contenu

Menu principal :

Récits > EUROPE > Portugal 2017






NosCapsAventures
VOYAGES  à la découverte du monde





Côte Sauvage

 
du 28 au 31 octobre : La côte sauvage par Sandrine
 

Nous reprenons la route pour un dernier parcours sur 3 jours qui nous ramènera à Lisbonne.
 
Ce chapitre commence par LAGOS, même si cette ville fait encore partie de l'Algarve, mais déjà le bord de mer est moins urbanisé, disons que nous entrons dans une zone intermédiaire.
 
Nous nous sommes laissés tenter par la sortie en bateau à moteur avec Antonio le captain qui nous a fait un parcours frisson pendant 3/4h le long de la côte escarpée jusqu'au fameux Ponta Da Piedade. Super sortie, bon un peu rodéo, la mer était + que houleuse, et prendre des photos a été du sport ! Ce sont 45mn intense, on voit toutes les plages plus belles les unes que les autres (Batata, Dona Ana, Pinhao) sans avoir à affronter les longs escaliers pour y accéder à pieds, l'arc de Triomphe, une tête de chameau, un éléphant, la grotte des pirates, et j'en passe et des meilleures ! Tout est incroyable, on en prend plein les mirettes jusqu'à avoir l'estomac un peu en vrac (mais ça, c'est à cause du bateau je crois).
 
Tiens, c'est dimanche, ça tombe bien, c'est "Canard à l'orange" (délicieux), parfait pour nous re-caler.

Enfin, jolie petite ville, j'ai adorée les rues piétonnes, les places, de bons restaurants ... voilà un bon camp de base pour un futur séjour.
 
LUZ : ouah voilà encore un autre joli petit village, avec sa grande plage de sable au bord de la falaise et de l'autre côté de la petite forteresse (transformée en restaurant) le décor change complètement avec une "plage" du rocher, clairement des coulées de lave ou des milliards de petits coquillages ont été prisonniers.
 
SAGRES : Une nuit d’arrêt, cette fois nous sommes vraiment entrés sur les territoires sauvages du Portugal. On se sent au bout du monde, avec de grandes étendues battues par les vents, ou seuls des épineux coriaces résistent ! C'est surtout une "station" pour surfeurs, mais il y a aussi de très belles plages comme celle de Belize pour les moins téméraires.

 
Entre Sagres et le phare de Saint Vincent (le point le plus à l'ouest de l'Europe) c'est un genre de no man's land à perte de vue.  Le phare rouge et blanc est des plus photogéniques. Encore un phare !!!

 
La nature à l'état pure, un peu hostile quand même.
Les plages désertes de la CÔTE SAUVAGE
 
En remontant le long de la côte Ouest, la nature devient plus hospitalière à mon gout et les grandes plages comme celle de Bordeira, ou Amoreira sont accueillantes, en toute simplicité. A part les mini-vans des surfeurs et les camping-cars, il n'y a pas de construction en vue à des km à la ronde. C'est reposant et ça donne vraiment envie de faire du camping sauvage.

ALJEZUL : on y est allé sans trop savoir, la moto a commencé à suivre des rues de plus en plus étroites et pentues, jusqu’à monter vaillamment jusqu’au fort en ruine. J’ai cru qu’on allait toucher le ciel ! De là, notre regard a pu embrasser une vue à 360 degré de ouf ! Rien que pour ça, le détour en vaut la peine.
Un détour par la petite ville de ZAMBUJEIRA DO MAR nous fait constater que c'est aussi une agréable destination avec une grande plage de sable au pied de sa falaise et encore un tourisme light. On est loin des surexploitations de l'Algarve.
 
ODECEIXE qui n'est pas en bord de mer, est un joli petit village, avec un beau moulin restauré. Finalement c'est sur cette route que nous en avons vu le plus. Il faut dire que la campagne est très paysanne, fermes, vaches, exploitations agricoles, cultures se succèdent sur des kms.
On finit en beauté avec VILA NOVA MILFONTES et ses alentours : à 300km de Lisbonne, c'est la station parfaite ! Le centre historique a gardé son âme, le petit port de pêche reste soumis aux mouvements des marées, et plusieurs belles grandes plages de sable fin. J'oubliais aussi les km de dunes.
Sur les traces de nos amis les 3M en vadrouille, nous nous sommes mis l'objectif de retrouver les vestiges d'un bateau de péche rouillé qu'ils avaient déniché. C'est l'occasion d'une petite balade solitaire, hors des sentiers. En comparant nos photos, on voit que le temps et surtout la mer le rongent au fil des ans, un jour il disparaitra... Dépéchez-vous.
Les accès aux plages sont aménagés pour préserver la nature avec de longues passerelles en bois, allez voir celle de Malhao pour vous en rendre compte, tout simplement.
Demain retour à Lisbonne.

Toutes les photos dans l'album Europe - Portugal
1 Commentaire

calland
2017-11-25 14:25:23
Bonjour, Vraiment incroyable tout ce que vous découvrez ! que c'est beau ! Sans aucun doute, la moto permet tout cela. Toujours bravo bien sûr et merci de nous le faire partager. Ici, un peu de pluie cette nuit -la première- mais il en faudrait encore beaucoup plus. Les vacances nous avaient amené nos parisiens qui ont apprécié le beau temps toute la semaine et rejoignent aujourd'hui la capitale (on a encore parlé de vous et de vos escapades). Bonne suite pour tout sur ces plages magnifiques. Bisous à vous deux.
@copyright noscapsaventures All rights reserved 2018
Retourner au contenu | Retourner au menu