noscapsaventures.com

Aller au contenu

Menu principal :

Récits > EUROPE > Portugal 2017



NosCapsAventures
VOYAGES  à la découverte du monde   





Cap Au Sud

 
 
du 17 au 20 octobre : Evora, forteresse de Monsaraz, Serpa, Mines de Sao Domingos, Mertola par Sandrine

Pour commencer, le programme de la journée est ambitieux, rejoindre Evora, 430km, un mélange de nationale, voie rapide et autoroute… Pas forcément une grande partie de plaisir ni pour l’un, ni pour l’autre, mais nous avons hâte de rejoindre le Sud. Il faut dire que les températures ont baissé et que la pluie est menaçante.

Pour se faire plaisir, nous avons emprunté la route N226 entre Lamego et Trancoso, absolument magnifique, à faire absolument pour ses paysages vallonnées. Ensuite, avec les voies rapides nous traversons le Beira dévasté, détruit par le feu, collines noires, maisons détruites et abandonnées, on passera même au milieu d’un récent foyer d’où s’échappent encore quelques fumeroles et même des flammes d’une souche incandescentes. Mais où sont les pompiers ? Pourtant nous avons croisé des convois de camions qui semblaient rentrer. Ce sont vraiment des paysages de désolation, c’est bien vrai, le Portugal brule morceau par morceau.
 
Arrivée à Evora comme prévu, mais plein le dos, le cou, les fesses… alouette ! Ouf, 2 jours d'arrêt.
 
EVORA, jolie cité historique qui mélange les styles, arabo-baroques, gothique et j’en passe. En tout cas, c’est sympa de se promener dans les petites ruelles pavées (mais pas les mêmes pavées qu’à Porto ou Lisbonne, on va devenir des experts en la matière ! ) C'est marrant, tous les murs des bâtiments sont blancs aux encadrements de peinture jaune. Normalement nous aurions dû faire une photo mélangeant les genres avec de belles colonnes romaines en plein centre. Foutue restauration, elles sont entièrement recouvertes, alors nous avons retrouvé notre sérénité dans la grandissime Cathédrale Sé et son cloitre ...
 
La route continue, elle se fait plus séduisante. Nous traversons d’immenses exploitations, chacun sa spécialité, il y a les forêts de chênes-liège bien propre. Et puis nous entrons dans une nouvelle région viticole, les vins de l’Alentejo, où les vignes courent sur de vastes étendues bien plates, rien à voir avec le Douro.



 
Se succèdent d’interminables champs d’oliviers, des km d’oliviers, du simple rameau tout juste planté aux arbres centenaires. Sur un piton rocheux, proche de la frontière Espagnol se dresse la forteresse MONSARAZ, un énorme coup de cœur. S’enchainent MOURA et SERPA. Le point commun, un centre historique aux rues de murs blancs et couvertes de pavées, un château et ses remparts plus ou moins bien conservés. Nous continuons sur la N265 avec un stop aux mines abandonnées du village de SAO DOMINGOS, incroyable paysage aux couleurs peu naturelles, bâtiments en ruine, vieux treuil en fer mangé par la rouille, un lac aux eaux toxiques, le décor est planté. C’est sous une alternance de fine pluie et de soleil que nous essayons de prendre quelques clichés mémorables. La moto se retrouve couverte de boue rouge, la voilà transformée en moto cross !! Nous rechargeons les batteries à Mertola, une jolie petite ville qui domine le fleuve Guadiana et dont l'ancienne mosquée transformée en église est étonnante.
 
 
Nous choisissons les routes N122 puis la N124 qui serpentent pendant 2h30 entre les forêts de chênes et les collines, les champs de panneaux solaires et les éoliennes qui tournent lentement leurs grandes pales. Je n’arrive pas à me décider, certains disent qu’elles défigurent le paysage, je ne serais pas si catégorique elles me fascinent. Le ciel nous gratifie d’un grand arc-en-ciel. Balade extra en moto particulièrement.
 
PS : Luc a bien failli me faire le coup de la panne, heureusement le petit village de Cachopo est arrivé juste à temps. Bien faire le plein d’essence avant de quitter Mertola !

Toutes les photos, dans l'album Europe - Portugal
2 Commentaires

lylyetmarco.lesbaroudeurs
2017-11-25 14:15:09
on vous suit en parcourant vos textes tels des écrivains , il faudrait peut-être penser à la reconversion , vous êtes de vrais voyageurs et ce que vous decrivez nous passionne meme si on connaît le Portugal et la moto c'est bien ? attention de ne pas vous envoyer en l'air avec le porto ou l'alentejo !! ..
lylyetmarco.lesbaroudeurs
2017-11-25 14:22:53
en fait à Evora vous vous êtes faits plumés
@copyright noscapsaventures All rights reserved 2018
Retourner au contenu | Retourner au menu