noscapsaventures.com

Aller au contenu

Menu principal :

Récits > AMERIQUE > Pérou - Bolivie 2016 > Bolivie 2016

BOLIVIE

________________________________

Dans les vallées


En descendant vers le sud



On a fait une pause de 2 jours/3 nuits à La Paz. L'arrivée du haut des 4000m d'altitude de ses quartiers les plus pauvres est impressionnante. La vue plonge sur cette ville tentaculaire qui s'étale dans le creux de la vallée jusqu'à 800m de dénivelé plus bas. On pourrait presque l'appeler la ville rose, tous ses bâtiments étant faits de briques empilées mal terminés ou pas finis.
 
L'accueil a été plutôt glacial puisque à peine débarqués de notre collectivo et qu'on entamait une descente de 20mn sacs sur le dos, on s'est pris un violent orage de grêle ! On est arrivé tant bien que mal tout mouillé devant l'hôtel sélectionné (le Senorial sur le routard). Stupeur il est fermé, désaffecté, abandonné ! Et puis le hasard fait bien les choses, coup de chance, le porche juste en face où on s'est réfugié pour reprendre nos esprits, donne sur l'auberge Austria. Têtes baissées sous nos capuches, on ne l'avait même pas vu ! C'est une femme qui descendait de là en nous voyant tout détrempés avec notre guide à la main qui  nous dit en espagnol "vous cherchez un hotel ?? Il y en a un juste en haut des escaliers !" Alléluia, sauvés.
 
Le début de la saison des pluies se confirme et ça contrarie un peu nos projets. Adieu le sommet à 6000m du Potosi accessible en 3 jours de marche, crampons et piolet. Je dirai que je l'ai échappée belle, c’était surtout un nouveau défi que voulait me lancer Luc et auquel il aurait vraiment aimé se confronter.
 
On reparlera plus en détail de La Paz à notre retour puisque ce sera le passage obligé pour rentrer en France.











ECRIT PAR  SANDRINE
DECEMBRE 2016


Cochabamba : 2500 mètres
Pour des températures plus clémentes
 
 
On a pris un bus de jour pour Cochabamba, normalement 7h de route annoncé mais avec tous les travaux d'aménagement et d'agrandissement à partir de la bifurcation depuis Oruro, des cols, des camions en pagaille, on y a passé la journée. Parfois, le voyage n'est pas un but en soit, tout l'intérêt est dans le chemin que l'on empreinte...
 
C’est le cas, les paysages traversés étaient encore une fois magnifiques et nous avons eu le plaisir de voir dans les villages, les habitants encore en habit traditionnel, surtout les hommes, en boléro brodé à manches longues, et très joli bonnet « péruvien » pointu.
Ici, les femmes portent toujours leurs jupes colorées à jupons, un châle sur les épaules et un chapeau clair amidonné aux bords larges.
 
Il n'y avait pas grand-chose à faire à Cochabamba mais la ville est plutôt bien équipée, plus européanisée je dirais. Ça nous a permis de nous régaler  plusieurs fois au café de Paris sur la place du 14 septembre 😉. La ville possède le plus grand Christ (+ haut que le fameux de Rio de Janeiro), accessible en téléphérique (c'est mieux qu'à pieds).
 
Je crois que c'est le plus grand marché qu'on ait pu faire pendant ce voyage. Il y a un grand bâtiment évidemment puis il s'étale de façon tentaculaire dans les rues adjacentes. Un énorme merdier ! Bref, toujours les mêmes choses en vente. On commence à saturer des bolivianeries et pérouvianeries.


Le parc de Torotoro

Après avoir fait le tour des agences qui proposent des excursions évaluées en dollars (donc très cher), on allait abandonner l'idée de découvrir Torotoro, et puis sur un coup de tête, on décide d'y aller par nos propres moyens. Pas une mince affaire pour trouver le point de départ du collectivo mais après 3/4h de marche dans la ville avec nos gros sacs à dos, envoyés d'un point à un autre par les locaux, on finit par le trouver, déjà en sueur à 7h du mat, ça commence bien !
 
Le voyage dure 4h30 dont 3h30 de pistes en pierre. Les derniers orages ont raviné les passages à gué alors c'est plutôt délicat. Mais les paysages se colorent au fur et à mesure de notre progression. On longe d'abord une vallée où coule une rivière marron, de chaque côté il y de nombreuses cultures car ici le climat est chaud. Puis on la quitte en prenant de la hauteur. On pénètre dans une nouvelle ère, dans l'ancien décor des dinosaures et des mouvements géologiques. La terre devient rouge, et les collines plissent sous les mouvements tectoniques, on se sent tout petit.
 
On dormira 2 nuits dans ce décor dans une hostal très sommaire ; coupure d'électricité, donc pas d'eau chaude, pas d'internet évidemment et quelque chose qui m'a beaucoup manqué aussi, pas de miroir. Bref, le bonheur est ailleurs ! On en a pris plein les yeux lors des 2 rando que nous avons faits avec notre guide Eber. Très sympa et pro, dommage que toutes les explications sur les traces de dinosaures fossilisés que nous avons pu voir et les formations géologiques étaient en espagnol, pas sur d'avoir tout compris. Enfin la descente dans le canyon a encore été sportive mais récompensée par une baignade naturelle sous la cascade. L'eau était quand même à 14 degrés mais nous avions tellement chaud que c'est passé facilement.
 
Ce n'était pas la même le lendemain pour la visite de la ciudad de Itas qui s'est faite sous l'orage. Ce n'est pas une vraie ville mais une particularité géologique creusée par la mer dans la roche alors que maintenant ça se trouve à 4000m d'altitude. Ça fait un labyrinthe, des piliers, des salles grandes comme des cathédrales ! Et finalement avec la brume, les éclairs et la grêle ça lui donnait une atmosphère mystérieuse qui lui va bien.
 
On ne regrette pas cette nouvelle aventure, même si le retour n'a pas été facile alors que notre 4x4 crève, la roue de secours est évidemment crevée aussi. Bref 6h de course contre le temps car nous avions en plus un bus de nuit qui s'enchaînait et qu'il ne fallait pas rater. Nous y sommes arrivés en grignotant toute la marge de temps que nous avions ! Ouf. Pour une fois, on a vraiment dormi dans ce bus à sièges inclinés, même si c'était à côté des chiottes (et oui, c'est ce qui reste quand on arrive bon dernier !)

Direction la ville de Sucré, la capitale administrative de la Bolivie, toujours plus au sud


BlogNoscaps: Laissez vos commentaires
2 Commentaires

Marieke (les 3 M)
2016-12-28 17:21:59
La visite de la Ciudad de Itas a juste l'air énorme. Ces rochers et ces formations géologiques sont splendides !! Bravo
jos et Marc
2016-12-09 17:43:40
que d'émotions en regardant la super vidéo sur torotoro et en plus avec la musique magnifique du pays
je ne sais pas si je suis bigleuse oi non mais Luc semble avoir pris le look "à la Pagny " ça lui va très bien
amusez vous bien !
bises
@copyright noscapsaventures All rights reserved 2017
Retourner au contenu | Retourner au menu