noscapsaventures.com

Aller au contenu

Menu principal :

Récits > AMERIQUE > Pérou - Bolivie 2016 > Bolivie 2016

BOLIVIE

________________________________

La Paz


La ville des contrastes


 
Nous revoilà à La Paz, notre point de retour. Mais avant cela, elle mérite bien qq jours de visite. Cette ville étendue à flanc de montagne de 3200 à 4000m d'altitude est incroyable. C'est la plus haute capitale du monde, quand même !
 
Nous sommes installés dans le quartier indien à côté de l'ancien quartier colonial, prêt de l'église San Francisco. Ici les rues grimpent sévèrement, il faut du souffle pour faire du shopping. Surtout dans l'atmosphère hyper polluée par des vieux véhicules, des bus Dodge et des minibus collectivo qui crachent leur fumée noire lors des démarrages en côte. Comme quasi personne ne possède de voiture, tout le monde se déplace en transport en commun. La demande est tellement forte qu'il y a un flot incessant créant de perpétuels embouteillages, une sorte de jungle à moteur. Au lieu du traditionnel métro dont sont équipées toutes les grosses villes, ici un réseau de téléphérique complètement génial se met en place. Nous avons pris la ligne rouge flambant neuve jusqu'au quartier hyper populaire El Alto. D'une part pour voir la vue imprenable sur toute la ville et aussi pour assister à un match de catch "las cholitas" avec des femmes en tenue traditionnelle.  On se prend vite au jeu, ça part dans tous les sens, il n'y a plus de règles, on rigole bien.
 C'est étonnant  comme cette ville mélange tradition et modernisme, les femmes en tenue traditionnelle avec leur chapeau melon perché sur la tête côtoient des jeunes en t-shirt moulant, les petites marchandes de rue avec leurs enfants aux visages et aux mains sales côtoient les touristes, et de pauvres gamins cireur de chaussures côtoient des hommes en costume cravate. On retrouve ces oppositions dans la pratique très pieuse de la chrétienté et le respect de pratiques ancestrales avec la consultation des chamans et le commerce des fœtus de lamas (qu'ils enterrent sous une maison en construction pour porter bonheur). C'est au marché aux sorcières que l'on peut acheter ce genre d'article. C'est assez perturbant.
Les danses traditionnelles avec des masques témoignent aussi de toutes ces croyances. C'est en visitant le musée (Ethnographie et du Folklore) que nous avons pu en voir de superbes et incroyablement bien mis en scène.
C'est une ville tout en contraste. Elle aurait besoin d'un sérieux ravalement, les anciens bâtiments coloniaux ne sont pas entretenus, ça construit de façon anarchique et le moindre m² est occupé. Le quartier plus riche, celui du bas, dresse des buildings en verre pour bien marquer la différence.
C'est une immense pagaille que ce soit la circulation dans les rues ou les marchés étalés sur les trottoirs de quartiers entiers. Ça grouille de vie,  riche ou pauvre.
Elle est loin d'être parfaite mais elle est attachante. C'est une bonne fin de voyage.

 











ECRIT PAR  SANDRINE
DECEMBRE 2016

BlogNoscaps: Laissez vos commentaires

Aucun commentaire
@copyright noscapsaventures All rights reserved 2017
Retourner au contenu | Retourner au menu