noscapsaventures.com

Aller au contenu

Menu principal :

Récits > AMERIQUE > Pérou - Bolivie 2016 > Pérou 2016

PEROU

________________________________

Lac Titicaca


Le lac de l'altiplano


 
Tout autour du Lac : 3800 mètres
Il faut encore du souffle

 
L'accès quasi inévitable pour le lac Titicaca côté péruvien se fait par la ville de Puno. D'où tout le monde fait l'excursion sur les iles flottantes Uros. En général les retours sont décevants car l'endroit a perdu toute son authenticité et ça ressemble plutôt à un tour de manège bien orchestré. Alors voilà nous choisissons de ne pas faire cette "attraction". Notre intention était seulement d'y passer pour changer de bus et se diriger sur une destination moins touristique. Malheureusement notre bus entre Arequipa et Puno ayant été tellement long (la compagnie Julsa étant la moins chère, ceci peut expliquer cela), on a raté la correspondance à 10mn prêt. Sur le moment, ça fait râler mais on ne perdra pas au change en trouvant une très sympathique auberge et un bon resto le soir ou nous avons pu enfin manger un excellent  alpaga bien tendre.

Le lendemain matin, on part hors des sentiers battus,  à nous la liberté et l'inconnu en direction de la péninsule de Capachica et le village de Llachon (voir plan). Le seul moyen d'y parvenir est d'enchaîner 2 collectivo (minibus local), horaires inconnus, on verra bien sur place.

En quittant Puno après un bon desayuno (petit déjeuner) sur la terrasse du "Dunque Inn" qui surplombe la ville et offre une vue panoramique sur le lac Titicaca, le décor change. La vue est dégagée et les reliefs bordent notre horizon.
 
Notre combi est plein comme un œuf, et les locaux semblent ne pas prêter attention à notre présence.
 
La route longe une plaine dans des tons de vert jaune et rouge ocre. Les cultures quadrillent le paysage et, vaches, moutons, cochons et ânes broutent autour des habitations en adobe qui semblent abandonnées.
 
On est déjà surexcité après 45mn de trajet, on sent qu'on rentre dans le Pérou profond, sans artifice pour nous séduire et au premier arrêt on voit plein de petits chapeaux à pompons, colorés et brodés portés par les femmes. Qu'est-ce qu’elles sont belles ! Elles portent aussi de longues jupes colorées gonflées par plusieurs jupons cachés en dessous. A la ville très rurale de Capachica l'échange de combi se fait dans la foulée. A notre grande surprise il est déjà quasi plein de "petits chapeaux". Luc me dit " ah ben tu voulais du chapeau,  en voilà  !!!"
 
On ne regrette vraiment pas notre sortie de route touristique. Le petit village de Llachon est dans son jus, on rentre presque sur la pointe des pieds sur la place, de peur de briser la sérénité qui s'en dégage alors qu'elle est pourtant occupée par un grand nombre de villageois. En questionnant ici et là,  on trouve  rapidement un logement chez l'habitant,  chez Juana, une femme  délicieuse et courageuse pour qui nous avons un réel coup de cœur. On est arrivé juste à temps pour le déjeuner composé de l'habituelle soupe et un plat de différentes patates accompagnées de fromage pané.   
 
On prend beaucoup de plaisir à se promener sur les chemins environnants, pas une voiture, pas un bruit de moteur, pas de pétarade, on est uniquement entouré d'animaux de la ferme et de scènes campagnardes. La vue depuis le mirador sur le lac vaut son pesant d'or, rien à voir avec la vue riquiqui depuis Puno. Le lac étale ses eaux d'un bleu pur et l'île de Taquile se détache juste devant nous. Au hasard des rencontres les habitants transmettent par un simple regard ou un sourire leur gentillesse. Un paradis pour nous mais pour eux une vie très rude et pleine d'humilité. Dans notre chambre sans chauffage la température descend facilement en dessous de 10 degrés. La douche pourtant chaude mais dans les courants d'air se fait ultra rapidement.  Nous ne pourrions pas le supporter au quotidien, pour eux c'est leur vie.
 
Le soir tout le monde ramène son troupeau, c'est le défilé des bergers.
Les adieux avec notre hôte se parent de rigolade en une séance photo en tenue locale. Elle est géniale !


 
Après cette journée de plénitude, nous nous levons tôt pour le nouveau défi de jour. Réussir à rallier Capacabana en Bolivie, uniquement en collectivo.
 
Le passage d'une  frontière est toujours un moment inquiétant. Est-ce que tout se passera bien ? Arriverons-nous à temps ? Serons-nous raquétés ? Nous avons entendu tellement de mésaventures arrivées à nos compatriotes. Le voyage continue en Bolivie...

 











ECRIT PAR  SANDRINE
NOVEMBRE 2016

BlogNoscaps: Laissez vos commentaires
4 Commentaires

Marieke (les 3 M)
2016-12-28 15:11:08
Génial, ces photos sur le lac Titicaca. Effectivement, cela valait le détour !! Mention spéciale pour la vue depuis le porche ! Par contre, les tenues péruviennes ne vous vont pas du tout ;-) Il fallait bien que quelqu'un ose vous le dire :lol:
Jérémy
2016-12-14 00:35:14
Pas mal!
Sandrine et Luc
2016-11-30 23:02:54
@Jos et Marc : l'aventure continue en Bolivie, conditions plus rudes et le début de la saison des pluies qui commence. Pour eux, c'est l'été ... On n'a pas la même notion de l'été 😁 chez nous , pas besoin d'impermeable à cette saison. Enfin, on s'adapte ☺. Bises
jos et Marc
2016-11-29 19:25:55

C'est fabuleux ce que vous vivez , on vous suit dans votre aventure , c'est si bien raconté qu'on est captivé !
On aura plus qu'à suivre vos traces mais je doute qu'on arrive à vos chevilles ..
ou alors on sera très essoufflé !!
gros bisous et à bientôt
marc et jos
@copyright noscapsaventures All rights reserved 2017
Retourner au contenu | Retourner au menu